Le 25 mai 2017

Basketball – Olga Hrycak intronisée au Panthéon du basketball canadien

Olga Hrycak PantheonBasketCanadien pLe 18 mai dernier, Olga Hrycak, ancienne entraîneure-chef et cofondatrice de la formation masculine de basketball des Citadins, a reçu la plus haute distinction attribuée par Basketball Canada. Après 48 années dans le monde du coaching, Olga a été intronisée au Panthéon du basketball canadien à titre de bâtisseuse.

Olga commencé sa carrière d’entraîneure dans les écoles de la Commission scolaire English-Montreal. Elle s’est ensuite alliée aux Cavaliers du Collège Champlain (1977-1988) avant de marquer l’histoire avec les Blues du Collège Dawson (1988-2003), équipe avec laquelle elle a remporté neuf championnats de première division, un record historique dans le sport collégial canadien. Puis, en 2003, c’est beaucoup grâce à elle que l’UQAM obtient ses premières équipes de basketball. « La décision d’intégrer l’UQAM au circuit de basketball RSEQ était intrinsèque à la présence d’Olga. Elle était la plus expérimentée et la coach la plus respectée du circuit collégial. Pour que le programme de l’UQAM décolle, on avait besoin d’elle », a raconté Daniel Méthot, actuel coordonnateur des sports d’excellence à l’UQAM et anciennement directeur général de la Fédération de basketball du Québec.

Jusqu’en 2013, Olga était la seule femme en Amérique du Nord à diriger une équipe masculine de basketball universitaire. En 11 ans à l’UQAM, elle a remporté deux championnats provinciaux. Parallèlement à son implication avec le basketball scolaire, Olga est devenue une des premières femmes à faire partie d’un groupe d’entraîneurs pour les Jeux olympiques en 1984, puis elle a occupé un poste d’adjointe avec l’Équipe canadienne de 1985 à 1987.

Dans le milieu québécois, mais aussi canadien, son nom résonne et sa réputation n’est plus à faire. En près d’un demi-siècle de coaching, Olga a marqué des milliers de joueurs et formé des dizaines d’entraîneurs.

En 2015, alors qu’elle a déjà passé plus de la moitié de sa vie sur les terrains de basket, elle doit se retirer du milieu pour des raisons de santé. C’est donc avec un immense sentiment d’accomplissement que la pionnière se retire. Si en octobre 2015, Olga a reçu la médaille de l’UQAM, la consécration arrive en 2017 alors qu’elle est intronisée au Panthéon du basketball canadien.